Le Télégramme : 4 août 2015 – Camp international,18 jeunes pour 10 jours

Venus d’Allemagne, du Sénégal et de la région de Saint-Brieuc, 18 jeunes, âgés de 14 à 18 ans participent actuellement à un camp qui se déroule pendant dix jours dans la commune.

Ils ont installé leurs tentes près de la salle des sports et bénéficient des infrastructures mises à leur disposition par la municipalité.
Travail sur une page d’histoire
Le camp a pour partenaires la Ligue de l’enseignement des Côtes-d’Armor, le comité de jumelage Loudéac – Büdingen, la municipalité, le Cac Sud 22 et les « Bistrots de vie » du pays briochin. « Leur objectif sera de produire des vidéos, photos et textes sur la thématique du passage des tirailleurs sénégalais à Trévé », explique le responsable, Servan Nulliac. Ils vont ainsi s’inspirer du livre publié en 2011 « Nous n’avions jamais vu de Noirs » (éditions Récits), un ouvrage relatant l’épopée de 300 tirailleurs sénégalais installés à Trévé en 1944.
Échanges linguistiques
Pour la partie technique, les jeunes seront encadrés par le réalisateur costarmoricain M’Baye Sow. Les différents ateliers se dérouleront sur place, mais des sorties seront aussi programmées, décidées le groupe. Les jeunes Sénagalais sont venus avec deux professeures de français du lycée de Thiaroye, Dieynaba Sarr et Diakhou Sebor. Celles-ci sont également membres du Réseau des clubs de littérature, d’art et de philosophie (Resclap), une association nationale qui défend l’éducation pour tous. Les jeunes Allemands sont accompagnés de Nele et Leon et les Français, par Servan Nulliac et Servane Guihaire. Les jeunes communiqueront en français qui est parlé par les Sénégalais, et l’anglais, une langue mieux maîtrisée par les Allemands, « ce qui promet de bons moments d’échange et d’exercices linguistiques », ajoute Servan Nulliac.
Présentation samedi
Leur travail sera présenté samedi, à 18 h, à la salle des fêtes. Il sera réutilisé en octobre dans le cadre d’un « bistrot de l’histoire » dans la région de Saint-Brieuc et également au Sénégal, dans le cadre du festival Thiaroye 44 qui commémore le massacre des tirailleurs sénégalais, anciens prisonniers de guerre qui manifestaient pour le paiement de leurs indemnités. © Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/treve/camp-international-18-jeunes-pour-dix-jours-04-08-2015-10728296.php#

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *